Inflammation d’poumons

Don Levesque, Special to The County
1 month ago

Avertisement : Ceci est une vrais histoire qui m’a été conté par une personne que j’ai confiance me conterais pas de mentris. J’ai changé les noms, par ‘sambe.

Pauvre Mme Constance Castonguay. É’tais malade. É’tais lamenteuse a part de ça, même quand é’tais pas malade. Imagine toué asteur comme a s’lamentais quand é’tais vraiment malade. Des hurlements quissement ‘a journée longue, qu’ont dit les voisins.

A pensais tous l’temps qu’elle étais proche de mourir pi a d’mandais tous l’temps pour un prêtre. Cette fois ici elle étais coinvaincu qu’elle étais finis-in-néni. Après quelque jours, sa fille a faite v’nir la prêtre pour consoler sa mére. C’étais un jeune prêtre pi ça faisait pas longtemps qu’y étais dans ‘a paroisse. Y avais remplacé l’vieux prêtre bien-aimé, L’Pére Brunelle, qui avais été curé la pour quissement vingt ans.

En tous cas, le jeune prêtre arrive chez Mme Castonguay avec toute sa riggines pour donner les derniers sacrements. Mme Castonguay a manqué faire une grosse crise de coeur en voyant toute ça arrivé au pied de son litte. Y avais des crois, pi deux ou trois p’tites bouteilles d’eau bénitte, pi autres chôses qu’a connaissais pas. Pauvre elle, quand a vue toute ça, a s’pensais rendu au boute d’la route, les deux pieds su’l’bôre du tombeau. 

Heursement que l’vieux docteur Fourchus s’a adonné d’être la pour la calmer et viré une paire de yeux au jeune prêtre qui a toute suite serés ses bébelles saintes.

Après avoir dit une dizaine de chaplets avec Mme Castonguay, le prêtre l’approche. Il prend la main de la malade dans la sienne pi y dit, “Mme Castonguay. Notre seigneur Jesus Christ a souffert sous Ponce Pilate et il n’a jamais dit un mot. Ils l’ont couroné d’épines et il n’a pas dit un mot. Ils l’on fouetté pi craché t’su pi l’ont forcé a porter sa croix jusqu’au calvert et il n’a pas dit un mot.”

Mme Castonguay lâche un grand soupire, regard le jeune prêtre pi a dit, d’une voix mourante, “Y a jamais eu d’enflammation d’poumons, par semble! Crée moué y aurais dit tchuque chôses!”

Don Levesque is a Grand Isle native who worked in community journalism for almost 35 years. He was the publisher and editor of the St. John Valley Times for 15 years prior to retiring in 2010. He wrote a weekly newspaper column, called Mon 5¢, in the Valley Times for more than 20 years. He has been inducted into the Maine Journalism Hall of Fame and the Maine Franco-American Hall of Fame.