Sacré sans juré

Don Levesque, Special to The County
11 months ago

Nos parents pi nos grandparents pi nos arrières grandparents n’étais pas toute des sainte ni-touches, tu sais. Y en avais qui sacrais gros comme l’bras pi des fois que ça prennais pas grand chôses pour les décollers, non plus.

En français standard, cosse que nous autres on appel sacré, eux autres y appel ça jurer. 

Mais pour moi jurer c’est quand tu t’cogne une orteille après une pate de chaise pi tu parle au P’tit Jesus pi tu l’appel par sont deuxième nom, ou b’en que tu cris les differente partie d’la messe.

Pi sacré, pour moi, c’est d’lâcher d’autre môts quand tu t’fait mal ou qu’t’est enragé.

Voici des sacres sans jurer que j’ai entendu un peut partous pendant ma vie. Le premier c’est c’que mon arrière grandpére, Frank Beaupré, disais :

Godache de godache

Font d’tombe

Cartouche de cartouche

Speghatti macroné

Sapristie

Môsuse

Mardi

Tabarchouaire

Simonac

Saint Simonac

Sainte Alice

Tabarouette

Calline de bine

Les quates pôteaux du ciel

Tabarnouche

Maudit

Blastophaille

Sacoche de sacoche

Si tu en connais d’autres, envoye moi ça a : moncinqcennes@gmail.com.

Don Levesque is a Grand Isle native who worked in community journalism for almost 35 years. He was the publisher and editor of the St. John Valley Times for 15 years prior to retiring in 2010. He wrote a weekly newspaper column, called Mon 5¢, in the Valley Times for more than 20 years. He has been inducted into the Maine Journalism Hall of Fame and the Maine Franco-American Hall of Fame.